Les trouvailles du Café-Lire d'octobre

Chaque mois des idées de lectures éclectiques par des lecteurs passionnés.

Souvenirs, souvenirs. Vécus, ils viennent danser, oubliés, ils bousculent la vie de « la dame au fusil », violents, ils posent la question de l’éducation, héritage, ils nous sont légués – bien involontairement - par « la dame en contre-jour ».

Bonnes lectures à vous. 

Quand nos souvenirs viendront danser, Virginie Grimaldi, Fayard

L’histoire commence en 1956 dans une impasse toute neuve, l’impasse des Colibris. Plusieurs familles s’y s’installent et se côtoient d’abord dans l’insouciance, puis apparaissent les problèmes et l’évolution de la vie qui font que, 63 ans plus tard, il n’y reste plus que 6 personnes dans l’impasse, menacées d’expulsion par la destruction de leur rue. Une occasion de renouer des liens et de se battre contre le projet, en créant un « gang des octogéniaux », qui mènent des actions potaches, telle une razzia sur une boulangerie. Le style est désinvolte, les chapitres courts. Un sujet qui dédramatise la vieillesse.

Une éducation, Tara Westover, Lattès

Témoignage d’une jeune femme, l’autrice, élevée dans une famille de Mormons qui « survit » en attendant la fin du monde. Elle décrit l’univers de violence et de folie dans lequel elle a vécu, soulève la question de la trahison et témoigne de la force dont on peut faire preuve pour décider du monde dans lequel on veut vivre. En plus, une très belle écriture.

La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil, Sébastien Japrisot, Gallimard

La belle dame élégante, dans une auto qu’elle a « empruntée », se demande, tout au long du livre, ce qui lui arrive. Nous comme elle ne comprenons pas ce qui se passe, presque jusqu'à la dernière page, une manière de nous les faire tourner, ces pages !

L’été circulaire, Marion Brunet, livre de poche

Un roman policier qui ne semble pas être un policier pendant les deux premiers tiers du livre.

Nous suivons les deux personnages principaux, deux sœurs adolescentes dans un milieu très modeste dans une petite ville du Midi. Un livre sur l’ennui, le manque de culture au sens intellectuel du terme, la découverte de la vie sexuelle. Le père n’accepte pas la maternité d’une de ses filles à 16 ans et se focalise sur un coupable présumé, Saïd, un ami d’enfance des deux soeurs. Ce qui donne lieu à une analyse du racisme primaire, de l’humiliation, celle de la fille enceinte qui voit se détourner d’elle ses amies d’enfance, celle du père « déshonoré », qui pense être fautif parce qu’il n’a pas su tenir sa fille. Un autre intérêt est la relation entre les deux sœurs qui se détestent et s’adorent.

 Une femme en contre-jour, Gaëlle Josse, Notabilia

Un roman, un documentaire et une biographie. Retrace la vie d’une nourrice doublée d’une photographe amateur américaine, Vivian Maier, découverte et mise en lumière par un acheteur de ses photos, ce qui a valu à l’artiste un succès posthume. Tout en travaillant près de 40 ans nourrice à domicile, Vivian Maier a pris plus de 150 000 photos principalement à New York, Chicago et Los Angeles, dont certaines n’avaient jamais été développées.

 

 

Nous en avons aussi parlé :

 

So much to tell you, John Marsden, Walter Books

Isaac, Léa Veinstein, Grasset

Ecrire la vie, Annie Ernaux, Gallimard

Dans les angles morts, Elizabeth Brundage, Quai Voltaire

Un hosanna sans fin, Jean d’Ormesson, éditions Héloise d’Ormesson

Le dernier hiver du cygne, Jérome Garcin, Gallimard

Incendies, Wajdi Mouawad, Actes Sud

Un avion sans elle, Michel Bussi, Presse de la Cité, livre audio

2 petites en filles en bleu, Mary Higgins Clark, livre audio

Nous Louis roi, Eve de Castro, Pocket

Ces rêves qu’on piétine, Sébastien Spitzer, édition de l’Observatoire

Misérables, Michel Quint, Phébus

L’amie prodigieuse, Elena Ferrante, Gallimard

L’art de perdre, Alice Zeniter, Flammarion


Mots-clés

Partagez


  1. Lien croisé

    Anonyme
    Mardi 05/11/2019 à 23:21