Les trouvailles du Café-Lire

février et mars 2019

Chaque mois des idées de lectures éclectiques par des lecteurs passionnés.

 

Il y en a pour tous les goûts dans cette sélection, car les lecteurs du café-lire présentent des auteurs très différents les uns des autres et tout un éventail d’ouvrages sur l’histoire contemporaine ou plus ancienne, de témoignages de vie réelle et de récits où les écrivains donnent libre cours à leur imagination.

 

 

 

 Le temps est assassin de Michel Bussi – Pocket, 2017

Michel Bussi a une formation de géographe et ça se voit, par la description qu’il offre de la région de Calvi. Clotilde, seule rescapée d’un accident de voiture où ses parents et son frère ont trouvé la mort, revient sur les lieux vingt-sept ans après, avec sa fille. Pourquoi son père avait-il foncé dans les barrières de protection de la route sans braquer le volant, pourquoi trouve-t-elle aujourd’hui une lettre de sa mère ?

 

L’été des 4 rois de Camille Pascal – Plon, 2018

Roman historique sur fond de révolution de juillet 1830. L’autoritarisme de Charles X provoque la levée de barricades. On vit l’histoire de l’intérieur, dans une salle de presse, sur les barricades. Le roman se termine sur l’exil de Charles X vers l’Angleterre. Grand Prix de l’Académie Française 2018.

 

Double fond d’Elsa Osorio traduit par François Gaudry – Métailié, 2018 (fait partie de la sélection des lecteurs 2019)

A Saint-Nazaire, une femme est trouvée morte sur la plage. Une jeune journaliste locale remonte l’historique de la victime, sur fond de dictature argentine. Grâce à un échange de mails, on retrouve un dialogue entre Mathias, jeune homme en colère et la victime. Témoignage d’une militante révolutionnaire qui a échangé sa liberté contre la vie de son enfant et accepté de collaborer avec la dictature au Centre pilote de Paris, officine de l’Ambassade d’Argentine et organisme de surveillance des exilés.

 

La fille du traître de Leif Davidsen, traduit par Frédéric Fourreau – Gaia, 2019

Avant la chute du mur de Berlin en 1988, un espion rentre au Danemark puis repasse à l’Est, à la solde du gouvernement russe. Sa fille découvre sa vie en Russie et l’existence de son demi-frère. Un témoignage sur le peuple russe, une construction, des personnages et une histoire bien agencés, sur un fond d’histoire géopolitique, après la menace d’annexion de l’Ukraine par la Russie, sur les faux témoignages diffusés sur Internet.

 

Dix-sept ans de Eric Fottorino – Gallimard, 2018

Eric Fottorino, avec la plume précise du journaliste et l’émotion de l’écrivain, nous dit l’histoire de Lina, soixante-quinze ans, sa mère. Deux ans après la naissance d’Eric, qu’elle a eu à dix-sept ans, elle a mis au monde un deuxième enfant illégitime, une petite fille qu’elle a dû abandonner. Une révélation qui bouleverse Eric et remet en question tout ce qu’il croyait connaître de sa mère. Il refait le trajet qu’elle-même avait fait pour accoucher clandestinement de ses deux premiers enfants. Le silence, la peur de l’abandon, du manque d’amour trouvent un début de réponse. Il donne aussi la parole à une mère écrasée par le poids de la famille, de la religion et du qu’en dira-t-on. Il rappelle la honte et la solitude, dans les années 1960, des mères d’enfants nés hors mariage.

Un café pour deux de Deborah Smith traduit par Frédérique Fraisse – L’Archipel, 2009

Kathleen actrice sexi d’Hollywoood est égérie d’une SA sur la beauté. Lors d’un accident de voiture, le photographe qui la suit ne lui porte pas secours. Défigurée, elle va croiser le chemin de Thomas, détruit moralement par la perte de sa femme et de son fils dans l’attentat des Twin Towers le 11-Septembre, ami de Molly, qui tient le café du village.

 

Le Lambeau de Philippe Lançon – Gallimard, 2018, prix Femina 2018 et le prix spécial du Renaudot 2018

Journaliste, l’auteur a vécu de l’intérieur l’attentat de Charlie Hebdo et il y a été gravement blessé. Un témoignage émouvant sur l’écart entre le ressenti d’un évènement selon qu’on en est spectateur ou participant. Il ne s’apitoie jamais sur son sort, a de belles relations avec les visiteurs qui défilent dans sa chambre. De journaliste, il passe au rôle de témoin et répond aux questions alors que d’habitude, c’est lui qui les pose. Histoire d’une bataille, d’une reconstruction.

 

Nous en avons aussi parlé au cours des deux dernières séances:

 

Mystic river de Denis Lehane, traduit par Isabelle Maillet – Rivage, 2002

Le monarque des ombres de Javier Cercas, traduit par Aleksandar Grujicic, Actes Sud, 2018

Un monde sauvage de Xavier Laurent Petit – Ecole des Loisirs, 2018

Le piano oriental de Zeina Abirached – Casterman, 2015 et Le jeu des hirondelles de Zeina Abirached – Points, 2007

Comme psy comme ça de Mardi Noir – Payot, 2018

Ce que le mirage doit à l’oasis de Yasmina Khadra 

De l’autre côté de la mer, Isabelle Dangel, Editions Librinova, format numérique

Là où les chiens aboient par la queue de Sarah Estelle Bulle -  Liana Lévi, 2018

My absolute darling de Gabriel Tallent traduit de l'anglais par Laura Derajinski – Gallmeister, 2018

Bakhita de Véronique Olmi – Albin Michel, 2017

Trilogie 1984  : tome 1, Hongrie- Hollywood Express ; tome 2 , Mayonnaise ; Tome 3,  Pomme S de Eric Plamondon – Phébus, 2011

Je l’aimais de Anna Gavalda – Dilettante, 2002

Les prénoms épicènes d’Amélie Nothomb – Albin Michel, 2018

Toutes les femmes sauf une de Maria Pourchet – Pauvert, 2018

La rose blanche de Inge Scholl traduit par Jacques Delpeyrou – Editions de Minuit, 2008

Partagez